Comment le yoga peut aider à surmonter la dépression

Il semble juste de dire que nous vivons dans une société qui cherche à vendre un bonheur illusionnel. Plus nous tentons d’accéder à ce bonheur, plus il semble nous échapper. Nous sommes gavés de sécurités matérielles et relationnelles, dans cette roue qui tourne continuellemment, avec des idées distortionnées de ce que représente le réel bonheur.
Ceci étant dit, dans une telle société, il est primordial de trouver le temps de revenir à soi. Le yoga représente une excellente pratique pour évoluer sur les plans physique, mental, émotionnel et spirituel. Il permet d’ouvrir sa con-science, de retrouver une paix intérieure. Pour plusieurs, il apporte un sens à la vie, d’où son importance.

Ce texte traitera donc de la pratique du yoga et de la façon dont il peut jouer un rôle majeur dans notre vie pour se réaliser pleinement, notamment comment il peut être un élément clé dans la guérison d’une dépression.

La Pratique du yoga
Le yoga, tel qu’on le connait en grande majorité, sous sa dimension plus physique dans laquelle on pratique diverses postures appelées «asana», est arrivé dans ma vie tout récemment, il y a environ 7 mois. Je traversais une période dépressive particulièrement difficile, et, cherchant maintes solutions pour m’aider à me sentir mieux, j’ai décidé de participer à mon premier cours de yoga. Dès le premier cours, j’ai ressenti un grand calme intérieur, une libération. On dit que le yoga est une méthode d’harmoniser l’interdépendance entre les dimensions physique, vitale, émotionelle, psychique et spirituelle d’un individu. Ceci étant dit, il consiste non seulement de la pratique des asanas, mais aussi du pranayama (le mouvement respiratoire), des mudras (gestuelle symbolique), les bandhas ( verrouillage énergétique), le shatkarma (méthode de purification) et de la méditation et de tout une philosophie qui l’accompagne. Ceci étant dit, la science peut maintenant affirmer que le yoga contribue à balancer les systèmes nerveux et endocriniens, qui influençent directement les autres systèmes et organes de notre corps.
Ainsi, il n’est pas surprenant de constater que cette discipline peut être utilisée comme une thérapie, notamment dans le processus de guérison d’une dépression.
Tout d’abord, comment pourrions nous définir la dépression ? Selon les grands livres de diagnostique des troubles mentaux, on considère un individu en dépression lorsque l’on peut constater chez lui une perte d’intérêt générale, un sentiment d’inutilité, un sommeil altéré, de la fatigue, un changement d’appétit, un trouble de concentration, un sentiment de tristesse, une difficulté à prendre des décisions, parfois des idées suicidaires. Ces conditions doivent être considérable si elles pertubent les fonctions quotidiennes de l’individu, comme le travail, les activités
personnelles et les relations.
Ceci étant dit, comment le yoga peut-il améliorer l’état psychologique d’un individu dépressif? Sans en faire une étude poussée, plusieurs explications sont possibles. D’abord, le yoga affecte le système nerveux autonomique.
Lorsque ce système est balancé, le reste du cerveau possède un meilleur fonctionnement et les hormones peuvent ainsi être mieux balancées. Par exemple, il semblerait que le yoga posséderait un effet diminutif sur le
cortisol, hormone liée au stress, qui est souvent trop élevé dans le cas d’une dépression. Le yoga permet aussi une détente des muscles, apportant un sentiment de legerté dans notre corps. Ceci peut aider à calmer l’anxiété,
qui vient souvent de paire avec la dépression. Parallèlement, il vient revitaliser le corps en permettant une meilleure circulation sanguine et en ouvrant certains cannaux énergétiques. Ainsi, le sentiment de fatigue present dans la dépression peut être nettement atténué.
Du côté plus psychologique, on dit que la respiration yogique aiderait à apaiser le mental. Selon moi, l’ayant personnellement expérimenter, nous pouvons aller plus loin et dire qu’une pratique régulière du yoga permet de
retrouver un sens à la vie, nous apportant de nouveaux buts, nouveaux intérêts, et ceci est grandement bénéfique par rapport au sentiment de non utilité.

De plus, ce milieu vient souvent avec un nouveau cercles d’amis et de connaissances, qui partagent la même passion et des valeurs similaires. On se sent soudainement moins seul, plus épaulé. Cela agit comme un filet de
sécurité.
Finalement, le grand avantage du yoga comme thérapie, c’est qu’il n’apporte pas son lot d’effets secondaires indésirables comme les antidépresseurs, par exemple.


Les Asanas
L’aspect du yoga que nous connaissons sans doute le plus sont les asanas, soit des postures corporelles
spécifiques permettant de connecter corps avec la respiration et l’esprit. Trois différents asanas vous seront
présentés dans ce texte.


Adho Mukha Vrksasana
Le Adho Mukha Svanasana sagit de la posture de l’équilibre sur les mains. À noter que cette inversion est une
posture avancée, à pratiquer avec précaution et sans support seulement une fois que notre expérience nous le
permet.
Réalisation de la posture
1- Prendre la posture du Downward Facing dog
2- Marcher tranquillement vers les mains en gardant le dos droit, jusqu’à ce que le haut du corps soit vertical
3- Transférer le poids sur les mains et les épaules directement au dessus des mains
4- Lever lentement une jambe et au besoin, se donner un petit élan avec l’autre jambe pour ainsi amener les deux
jambes vers la verticale et placer la tête entre les bras. Bien engager les abdominaux.
5- Tenir la posture aussi longtemps que confortable en engageant bien les jambes
6- Descendre lentement une jambe à la fois et revenir à la position initiale
7- Terminer avec la posture de l’enfant pour permettre au sang de reprendre une circulation normale


Cette posture possède plusieurs bienfaits physiques, elle permet de renforcir l’équilibre, la colone vertébrale, les
épaules, mains, poignets, cuisses et stimule la digestion. Au niveau psychologique, c’est une posture qui requiert
100% de notre focus, chaque pensée est dirigée vers nos muscles, on devient un avec soi-même, et ceci a un
effet positif sur l’anxiété, la conscience du moment présent, la force mentale.


Utthita Hasta Padangusthasana (Variation B)
Cette posture sagit de la posture Extented Hand to Big Toe.
Réalisation de la posture
1- Position debout pieds joints
2- Plier le genou droit et l’apporter vers la poitrine
3- Placer le bras droit à l’intérieur la jambe droite et attraper la grosse orteille
4- Tourner le genou vers la droite pour ouvrir la hanche et doucement allonger la jambe
5- Pour balancer le poids, lever le bras opposé
6- Tenter de lever la jambe le plus haut possible en l’apportant vers le corps et tenir la position aussi longtemps
que confortable
7- Pour sortir de la position, plier le genou et ramener la jambe au centre. Lâcher l’orteille et poser la jambe au sol


Cette posture est excellente pour la concentration et la balance du corps. Elle permet une coordination des
muscles. Physiquement, elle travaille sur l’ouverture des hanches, renforcie les épaules, les cuisses, les genoux et
chevilles.

Balasana
Cette posture sagit de la posture de l’enfant.
Réalisation de la posture
1- S’assoir à genou sur les chevilles en touchant les gros orteilles
2- Écarter les genous à distance des hanches
3- Pencher le corps vers l’avant et déposer le torse sur les cuisses, le front au sol
4- Allonger les bras vers l’avant, paume au sol, ou le long du corps, paume vers le haut
5- Gentillement faire une pression sur les cuisses et s’assurer de garder les épaules en rétraction
6- Respirer dans la posture
7- Pour sortir de la position, placer les paumes sous les épaules et graduellement lever le haut du corps pour
retourner à la position initiale
Cette posture vise une diminution de l’anxiété et du stress en permettant de relaxer l’esprit. Elle aide contre la
fatigue, détend le corps, régule la respiration et stimule la digestion. Du côté musculaire, elle détend les muscles
du cou, renforcie la colone vertébrale et permet un léger étirement des hanches, chevilles et épaules.


Technique de Méditation
Finalement, la méditation fait partie intégrante du yoga. Une des techniques qui m’intrigue particulièrement car elle représente pour moi un vrai challenge est la Méditation Dynamic d’Osho. Selon Osho, pour accéder au chemin de la méditation et à notre énergie centrale, nous devons d’abord relâcher certaines tensions. C’est une technique où l’on doit s’exprimer pleinement et expérimenter les émotions refoulées. Il sagit d’une méditation active d’une heure. Elle devrait être pratiquer le matin. Dans la première étape qui dure 10 minutes, on doit respirer de façon
chaotique, rapide et intense, sans suivre de structure. Il est nécessaire de se concentrer que sur l’expiration.
Ensuite, pour les 10 prochaines minutes, il faut devenir fou, exploser. Laisser aller tout ce qui doit sortir, soit hurler, danser, pleurer, sauter, rire, etc. Ensuite, à la troisième étape d’une durée de 10 minutes, il faut soulever
les bras au dessus de la tête et sauter sur place en hurlant « Hou hou hou » à chaque saut. À la quatrième étape qui cette fois ci dure 15 minutes, il faut faire la statue, prendre une position fixe et rester complètement silencieux
et immobile. On doit alors observer ce qui se passe en nous. Enfin, pour les 15 dernières minutes, il faut célébrer avec la musique et la danse pour amener la vitalité dans notre corps pour le reste de la journée.

Conclusion

Au niveau mondial, on estime le nombre de personnes pratiquant le yoga à environ 300 millions d’individus.
Chaque pratique est unique. Certaines personnes très sérieuses dans leur pratique, certaines le font comme passe-temps, certains sont experts en la matière et transmettre leurs connaissances chaque jours. Ceci étant
dit, tous possèdent un point en commun. Cette pratique nous unit, et si nous prenons individuellemen le temps de l’intégrer dans nos vies respectives , c’est qu’inévitablement, cela nous apporte quelque chose de positif.
Avec un nombre aussi grand de pratiquants, il est aujourd’hui primordiale de se questionner sur les réel bienfaits que le yoga peut apporter. Par contre, le débat est inutile, nous pouvons affirmer sans faute que le yoga a
fait ses preuves dans le domaine du bien-être. D’autant plus que la plupart des yogis ouvrent leurs horizons et parallalèlement à la pratique du yoga, plusieurs s’intérèsse à un mode de vie plus sain, changeant leur
alimentation et consommation de substances nocives. Avec le yoga, les possibilités sont infinies.

Leave a reply
Yoga for Anti-AgingHow to Get to Know Yourself With YOGA

Leave Your Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *